La descendance des soeurs Halliwell est là.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Penelope Halliwell
    *Penelope Halliwell Lewis
    Admin;;Je mords !

avatar

Messages : 446
Points : 3582
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 21

On veut en savoir plus
Camp: Halliwell ;;; BIEN.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Mer 26 Aoû - 15:51

  • Penelope était dans son lit, seule ce matin. Son cher et tendre mari, l'homme qu'elle aimait par dessus tout, était partit très tôt à son grand désespoir. Elle aurait voulut passer la journée dans ses bras, l'embrasser, le toucher mais non elle ne pouvait pas. La jeune femme ne changea pas tout à fait ses plans. Elle n'avait rien à faire aujourd'hui et cela rester ainsi. Elle n'avait envie de rien faire, de rester dans son lit et de se reposer. Elle resta dans le lit et se rendormit encore pendant deux bonne heures. A midi, elle ouvra les yeux, pour la seconde fois et regarda l'heure. Elle venait de se re-réveiller par la faim. Une faim terrible lui terrassait le ventre. Elle se leva péniblement et sans envie. Elle se dirigea vers sa cuisine et ouvra le frigo ainsi que les placards. Penelope n'avait envie de rien. Elle se fit donc un sandwich au jambon et au beurre. Ensuite la jeune femme se mit devant la télé qu'elle alluma tout en mangeant son sandwich. Captivée par la un jeu débile à la télé, Penelope n'entendit le téléphone qu'à la dernière sonnerie. Elle décrocha et écouta la voix à l'autre bout du fil. Il lui semblait entendre sa soeur Serena. Non ce n'était pas possible. La personne à l'autre bout du fil pleurait. Si c'était bien elle. Penelope commença à s'inquiéter. Elle eut juste le temps de dire à sa soeur ce qu'elle voulait que cette dernière raccrocha.

    - Viens chez moi !

    Cette seule phrase était peut-être la clé de tout. Elle se mit à faire les cents pas chez elle quand elle entendit la sonnette cinq minutes plus tard. Elle soupira et courut vers la porte. Sa soeur se trouvait derrière en larmes. Elle la fit rentrer en la tirant par le bras et l'apprit dans ses bras.

    - Calmes toi ... lui chuchota-t-elle gentiment comme une mère le ferait avec sa fille.

_________________

    Lucas & Penelope.
    Que rien ne s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-return.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Mer 26 Aoû - 16:24


    J’allais de plus en plus mal, les jours passaient, un sentiment de vide c’était installé en moi et plus le temps s’écoulait plus il grandissait. La dépression m’emportait petit à petite, malheureusement je n’avais ni la force ni le courage de l’affronté. Si j’avais été mieux j’en aurais rien, après tout j’avais combattu des sorciers maléfiques, tué des démons et j’étais incapable de faire face à la mort… Je me sentais pathétique, les choses n’auraient pas pu aller plus mal. Moi qui croyait pouvoir tout combattre je n’arrivais même pas à sortir de chez moi. Trois jours que je restais dans ma chambre, trois jours que les seuls déplacements que j’accomplissais été ceux pour me diriger dans la cuisine ou dans ma salle de bain. J’avais du prétendre que j’étais malade pour sécher les cours et mon boulot. Dans un certain sans j’étais vraiment malade, après tout lorsque l’on perdait les personnes que l’on aimait le plus au monde il y avait peu de personne qui en sortait intacte. Si on moins je n’avais perdu que mes parents, je sais cette pensé pourrait paraître égoïste mais ma souffrance ne venait pas que de la mort, elle venait aussi de l’amour. Deux jours après avoir perdu une partie de ma famille il avait fallu que mon copain me plaque. Je me faisais pitié, j’en avais assez de cette vie. Pourquoi fallait-t-il que je perde tout d’un coup ? Les larmes étaient en train de couler sur mon visage, ce n’était qu’un léger sanglot mon j’en avais besoin, j’avais besoin de me libérer et peut importe la façon dont j’allais devoir m’y prendre. Je pris mon téléphone portable et je composa le numéro de Pénélope. J’avais besoin de lui parler, peut être qu’elle, elle serait quoi faire ? J’entendis la vois de ma sœur, je n’eu pas le temps de lui dire quoi que ce soit qu’elle me demanda de venir chez elle. Pénélope avait du m’entendre pleurer. Je raccrocha, je devais prendre mon courage à demain. Je me leva, je pris ma veste ainsi que mon sac, je ne vivait pas bien loin de ma sœur ce qui était plutôt un avantage dans ce genre de situation. Un taxi me déposa devant la porte de chez elle, il ne m’avait fallut que cinq minutes pour arriver. J’utilisa la sonnette, il y avait toujours des larmes qui coulaient sur mes joues. A peine la porte ouverte que je fus tiré dans la maison de Pénélope, cette dernière me pris dans ses bras en me disant de me calmer, malheureusement ses mots n’arrangèrent rien, je pleurais de plus belle.

    Nous n’avions pas bouger pendant quelques minutes, c’était plutôt agréable de pleurer dans les bras de ma sœur, mais je devais avouer que j’en avais un peu marre de rester debout. Un mince sourire se dessina sur mes lèvres, je me sortie doucement des bras de mon aînée. J’essuyais les larmes de mon visage et je fixa Pénélope dans les yeux.

    « On pourrait s’assoir ? Ca sera peut être plus pratique pour parler ? »
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Halliwell
    *Penelope Halliwell Lewis
    Admin;;Je mords !

avatar

Messages : 446
Points : 3582
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 21

On veut en savoir plus
Camp: Halliwell ;;; BIEN.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Mer 26 Aoû - 18:22

  • Penelope avait entendu pleurer sa soeur au téléphone alors elle l'avait fait venir chez elle. Elle ne supportait pas voir quelqu'un pleurer surtout quand il s'agissait des gens qu'elle aimait plus que tout au monde. En effet, cela lui tordait le coeur à un point innimaginable. Elle voulait que tout le monde connaisse le bonheur, non cela n'était pas un rêve enfantin. Elle, elle connaissait le bonheur dans les bras de son mari, alors pourquoi pas les autres ? Elle n'avait jamais trouvé de réponse à ce problème. Même si elle avait vécut des coups durs dans la vie, elle ne perdait pas espoir. La mort de ses parents l'avaient vraiment accablés, voir tuer de l'intérieur. Mais la jeune femme s'était raccrochée à la vie grâce aux gens qu'elle aimait. Maintenant elle était une jeune femme souriante et généreuse qui aimait faire rire son petit monde. Cependant, jamais elle n'oublierait ces parents car sans eux, elle ne ferait pas partit de ce monde quasi merveilleux. Elle courut à la porte quand elle entendit sonner.

    C'était sa soeur ! Elle la fit rentrer dans la pièce en la tira par le poignet. Cette dernière pleurait toujours autant. Elle la serra dans sa bras, comme quand elles étaient petites. Penelope aimait bien s'occuper de ses petites soeurs. D'ailleurs cela n'avait pas changé au fil du temps ! Elles restèrent ainsi quelques minutes. Penelope avait beau lui dire de se calmer, ses pleurs redoublaient. La jeune femme pensa à ce qu'elle pouvait avoir quand soudain elle se rappela de son ex petit-copain, Andrew. Elle avait eut mal pour sa soeur mais elle croyait que cette dernière l'avait oublié car elle n'en parlait plus. Il fallait croire que ce n'était pas fini ! Penelope comprenait assez sa soeur. Si Lucas l'avait quitté quand ses parents étaient morts pour aller avec une autre, elle aurait fait que pleurer du matin au soir, du soir au matin. Elle fut tirée de ses pensées par sa soeur qui lui demanda si elles pouvaient s'assoir.

    - Euh ... oui bien sûr ... désolé ... je pensais à ....

    Elle pensait à la situation où elle se ferait plaquer par Lucas. Elle comprenait vraiment sa soeur. Elle laissa sa soeur s'assoir et alla dans la cuisine pour apporter à sa soeur de quoi boire. Elle revint dans la pièce et s'assit à côté de sa soeur en la prenant dans ses bras. Elle attendait qu'elle lui explique tout.

_________________

    Lucas & Penelope.
    Que rien ne s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-return.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Jeu 27 Aoû - 18:54

    La réaction de ma sœur à mon égard m’avait fait le plus grand bien, j’avais continué à verser des larmes mais je crois que j’en avais besoin. Je n’avais pas pleuré le jour ou nos parents avaient perdu la vie, non j’avais préféré me voiler la face. Je n’avais pas réussi à accepter leur mort, pour moi tout ça n’était qu’un mauvais rêve, un long rêve qui était devenu réalité au bout du compte. Je me souvins très bien de la façon dont j’avais fuit mes problèmes, je croyais que si je m’éloignais de San Francisco j’arriverai à avancer, mais les choses étaient devenue trop dure loin de Pénélope, de Chelsea et des autres. J’avais fini par revenir, mais je n’avais pas réussi à parler de mes problèmes ce qui au final m’empêcha de vivre normalement. Enfin, maintenant j’étais là, avec ma sœur je ne savais absolument pas si lui parler aller m’aider, je ne savais même pas si je pourrais lui parler. Je me doutais qu’elle avait déjà deviné ce qui m’avait mit dans un tel état, mais j’ignorais que qu’elle pouvait penser.

    Après avoir proposé à Pénélope de s’assoir cette dernière balbutia quelque chose, j’avais compris ce qu’elle avait dis cependant j’aurais aimé savoir ce à quoi elle pensé, il pouvait s’agir de plusieurs choses à vrai dire. C’était peut être sur moi, sur elle ou bien sur Lucas sont époux. Je dois dire j’enviais la vie amoureuse de ma sœur, elle avait réussi à trouver l’homme de sa vie et maintenant elle était heureuse avec lui. Et oui j’étais quelque peu jalouse, mais ce n’était pas le genre de jalousie ou vous êtes sûr d’avoir le droit à une déclaration de guerre. C’était juste que j’aurais aimé vivre comme elle… En se moment je n’étais vraiment pas fière de mes choix et je croyais vraiment avoir besoin de l’aide de ma sœur, de son soutiens, donc je devais m’ouvrir complètement à elle. Cependant c’était quelque chose de difficile et je n’étais pas sûr d’y arriver.

    Pénélope me laissa m’asseoir, je pris place dans un fauteuil en attendant qu’elle revienne, Pénélope ne m’avait pas dis où elle allait mais pour le moment je n’avais rien d’autre à faire que l’attendre. J’observais la pièce dans laquelle je me trouvais, je dois dire que ça faisait un moment que je n’étais pas rentrée ici. Les choses avaient changée, les meubles n’étaient pas vraiment placés au même endroit et il y avait un peu plus de décorations. Un nouveau sourire se dessina sur mon visage, j’adorais cette pièce c’était vraiment le genre d’endroit ou Pénélope aimait être ce qui était plutôt normale puisqu’elle vivait ici. Cette dernière arriva avec un verre d’eau à la main, elle me le posa sur une petite table et me serra de nouveau dans ses bras. Je savais qu’elle désirait que je lui raconte tout, mais je ne savais vraiment pas par ou commencer, c’était vraiment trop difficile et je ne savais pas comment formuler tous ça. Je me dégageas une nouvelle fois des bras de ma sœur, j’essuyas mes larmes et la regarda droit dans les yeux. Il fallait que je me lance.

    « Pénélope, je n’arrive pas à recommencer ma vie. Je sais que je devais aller de l’avant et tous, mais à chaque fois que je fais ça quelque chose m’en empêche. Je suis complètement perdu. »
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Halliwell
    *Penelope Halliwell Lewis
    Admin;;Je mords !

avatar

Messages : 446
Points : 3582
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 21

On veut en savoir plus
Camp: Halliwell ;;; BIEN.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Jeu 27 Aoû - 19:27

  • Penelope avait une vie parfaite si on enlevait quelques truc par ci ou par là. Quoi qu'après maintes réflexions, si on enlevait plus de choses que cela, sa vie devenait parfaite. La mort de ses parents, la nouvelle de la guerre et les disputes sans cesse avec son mari à propos du fait d'avoir un enfant lui pesaient lourd sur la conscience et tout cela n'était pas très positif sur sa vie. Même si la jeune femme s'efforçait de ne rien montrer et de garder le sourire déjà pour elle et ensuite pour ses proches. Elle n'avait pas envie de montrer aux gens qui l'entouraient qu'elle avait des problèmes. Non, Penelope n'aimait pas étaler sa vie privée même si des fois en parler faisait du bien. Elle chassa cela de sa tête pour se concentrer sur les problèmes que pouvaient avoir sa soeur.

    Réfléchit Penelope, allez fait un petit effort pour ta petite soeur ! La jeune femme réfléchit quelques secondes. La mort de leurs parents était un grand facteur de désespoir pour elle peut-être était-ce pareil pour sa soeur. Mais elle savait que des fois, les histoires de coeur faisaient aussi mal que la perte de ses parents. Chelsea, en vrai commère, ne lui avait-elle pas appris que Andrew, le copain de Serena l'avait quitté ? Oui c'était bien cela. La pauvre ! Penelope avait mal pour elle. Elle savait ce que ça faisait de perdre l'homme, l'élu de son coeur, celui qu'on croit être notre prince charmant !

    Après avoir apporté un verre d'eau à sa soeur, Penelope prit sa soeur dans ses bras. Cette dernière n'était pas trop démonstratif au regret de sa grande soeur. Penelope avait toujours besoin du bisou, d'u baiser, d'un gâté ou autre ... alors que sa soeur était plus ""sauvage"". Cependant, Penelope n'insista pas pour garder sa soeur dans ses bras, c'était un combat perdu d'avance. Elle la laissa parler et une fois qu'elle eut finit elle lui répondit calmement :

    - Je sais ... tu sais, ce n'est pas facile pour tout le monde. Ne crois pas être la seule dans cette situation ... car c'est faux ! On passe tous par là. Perdre ses parents c'est ... affreux ! On souffre tous mais on ne le montre pas forcément.
    Je pense que tu devrais un peu te confier, cela te ferais beaucoup de bien !

_________________

    Lucas & Penelope.
    Que rien ne s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-return.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Ven 28 Aoû - 2:25

    Les mots de ma sœur ne m’aidaient pas beaucoup, elle me disait des choses évidente, je savais ce que je devais faire mais je n’avais pas le courage de le faire. Je n’aimais pas me confier de comme ça, j’étais sociable mais je détestais parler de moi aux autres. Je ne pouvais pas supporter que les gens qui m’entour me connaissent plus que moi je les connaissais. C’était comme ça, je crois avoir toujours était comme ça, lorsque c’est pour parler des autres et les écouter c’est facile mais dès que les rôles commençaient à s’inverser je me sentais mal. Je ne savais pas vraiment comment expliquer cette sensation mais j’étais sûre et certaine que moins je ressentais ça mieux se me porterais. Pourtant Pénélope me poussait vers cette direction, je ne pouvais pas lui dire que je ne supportais pas la simple idée de me confier à quelqu’un, elle ne pourrait pas me comprendre. Du coup il fallait que je trouve autre chose à lui répondre, quelque chose de plus simple et qui correspondait mieux à l’image que je voulais faire passer de moi.

    « Je le sais bien mais… »


    Super, je n’arrivais pas à trouver une explication. Les larmes recommencèrent à couler sur mes joues, je me laissa tomber sur le canapé. Pourquoi fallait-il toujours que j’ai la mauvaise réaction au mauvais moment ? D’habitude je me mettais en colère ou je criais, je crois bien ne jamais avoir eu besoin de verser autant de larme, enfin quand je dis jamais je veux simplement dire jamais depuis que je suis considérée comme une adulte. Une chose et sûr, entre ma crise d’adolescente et les démons j’avais eu le temps de bien pleurer. Quand j’y pense on ne peut pas vraiment dire que mes sœurs et moi avions eu une enfance normale… Bien au contraire on avait eu le droit à presque tous les trucs bizarres et inexpliqués. Cependant je crois que si nous avions été normales, enfin surtout moi, on n’aurait pas vivre d’aussi beau moment. La magie représentait une part importante dans notre vie à toutes les trois, et pour certaine plus que d’autre… Je n’avais jamais eu peur d’utiliser mes pouvoirs pour moi, je pourrais me remémorer le nombre de fois où j’avais été puni par mes parents… Mais bon, j’étais pour le moment avec Pénélope en train de me plaindre de ma vie, il ne fallait pas que je mélange tout.

    « Je ne crois pas que ça pourrait m’aider… Et même si je sais que je ne souffre pas toute seule, j’ai un poids supplémentaire à porter. »

    Je parlais bien sûr Andrew, si seulement il n’était pas partie avec cette… Je ne voulais plus y penser, pourtant j’étais bien obligée, tôt où tard il faudra que j’accepte sa décision… Et je crois bien que ça saura tard, j’ai toujours quelques plans en tête et lorsque j’irais mieux je commencerais à les appliquer, en attendant je devais affronter la réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Penelope Halliwell
    *Penelope Halliwell Lewis
    Admin;;Je mords !

avatar

Messages : 446
Points : 3582
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 21

On veut en savoir plus
Camp: Halliwell ;;; BIEN.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Ven 28 Aoû - 12:24

  • Penelope regarda sa soeur. Elle avait un pincement au coeur. Comment elle pourrait lui remonter le moral ? Elle était au plus bas ! Elle ne savait pas. Cependant, elle comprenait ce qu'elle ressentait car Penelope n'avait pas toujours été avec Lucas et donc elle avait connu des hommes qui l'avaient fait souffrir. Elle avait pleuré, frappé, maudit, s'était vengée rien ne pouvait lui faire passer son mal. La trahison était quelque chose d'épouvantable.
    Le regard de Penelope balayait la pièce. Le salon était clair mais son regard se posa, comme attiré, sur la table basse où se trouvait des photos. Ses parents, ses soeurs, son mari, son mariage étaient exposés ici. C'étaient les plus beaux moments de sa vie. On peut dire que si leurs mères avaient eut du mal à trouver leur père, ses filles tiraient d'elle. Seule Penelope avait réussit à se caser, à trouver comme on dit, chaussure à son pied. Elle se rappelait le bonheur qu'elle avait eut quand Lucas lui avait demandé sa main et tous ces moments heureux passée à ses côtés. Elle voulait vraiment que ses deux soeurs connaissent la même chose, la même vague de sentiments. Elle voulait mais elle savait qu'elle ne pourrait rien faire pour que cela arrive, non elle ne pouvait pas, malheureusement. Elle regarda sa soeur et pour une fois, elle la considéra comme un adulte et non pas comme une petite fille :

    - Il faudrait que tu .... vas parler avec lui ! Obtiens des expliquations car sinon tu vas pas finir de pleurer. Oublies le, crois moi c'est la meilleure des choses !

    Euh .... elle racontait quoi là ? Elle, Penelope, la fanatique de l'amour, elle qui avait du mal à faire confiance en amour, elle qui était la pire jalouse du monde, donnait des conseils comme cela à sa soeur ? Elle avait fait des progrès ! Elle regarda sa soeur et vit son air triste de chien battu. Elle la sera dans ses bras et lui chuchota :

    - Tires un trait, il n'en vaut pas la peine !

    Elle la serra dans ses bras en lui caressant le visage maternellement.

_________________

    Lucas & Penelope.
    Que rien ne s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-return.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Ven 28 Aoû - 19:04

    Les discussions étaient devenus tendues entre Rob et sa chère sœur Maéna. Des disputes de Démons pourrait-on dire, cela faisait du bruit et dégageait beaucoup de colère et autres sentiments de ce genre; le ressentiment, la jalousie, l’orgueil, l’offense, l’attaque. Sa sœur ne comprenait pas pourquoi soudain, il ne cherchait plus à causer le mal habituel, cela devrait lui plaire, à moins qu’il renia le sang de leur lignée jusque dans une reconversion en sorcier bénéfique peut-être ? Au fur et à mesure, le ton montait de chaque côté, les provocations de Maéna se faisant de plus en plus tranchantes. Cela se finit par un défi d’orgueil : si aujourd’hui il ne faisait rien, alors elle ne le considérerait plus que comme un moins que rien, et ne le reconnaitrait jamais comme son frère. Il fallut une petite heure pour que Robert se calme et se mette à envisager des idées; des plans seraient un bon terme également, pour qualifier ses pensées concernant ce qu’il se devait de faire, et ce qu’il pouvait faire. Une rage couvait derrière son visage de pâleur froide. Sa présence s’effaça soudain, usant de son don de téléportation pour réapparaitre devant la demeure des Lewis. Il lui avait fallu se concentrer sur l’image de Penelope pour arriver dans un périmètre proche d’elle. Il lui semblait que d’années en années, ce qui était sûrement logique dans le fond, ses dons se précisaient, s’affinaient.

    En un clin d’œil à nouveau, il se retrouva assis sur un fauteuil, identique à celui d’en face, séparé par une table basse, où les deux sœurs se trouvaient. Il analysa rapidement la situation, car en un rien de temps elles allaient réagir, bien qu’il sache déjà qu’il n’attaquerait pas de-suite. Penelope était celle qui tenait l’autre sœur Séréna dans ses bras, ils s’étaient déjà plus ou moins parlés, elle savait très bien qu’il était un démon, bien qu’elle ne connaisse qu’un bout de l’histoire, et ici ils étaient chez elle maintenant. Cela se sentait, bizarrement. Séréna, il ne la connaissait que de nom, et de vue lointaine. Il perçut le sentiment de peur, sensiblement comparable au désarroi, qui émanait d’elle. La conclusion fut simple donc sur l’origine de ses larmes, dû moins grossièrement.

    « Quelle scène touchante. »

    Sa voix bien qu’elle soit profonde et suave, suintait d’une acidité sans nom. En excluant le nom de Chelsea de son esprit, bien que cet exercice soit plus dur qu’on ne pût le croire, il lui était plus facile de laisser ses instincts premiers reprendre le dessus, et sa haine des Halliwell reparaitre, toujours aussi brûlante et vive que depuis le meurtre de ses parents. Et elles se prenaient pour de bonnes et gentilles sorcières, alors qu’elles ne valaient guère mieux que les démons qu‘elles disaient mauvais, l’honneur du sang en moins pour elles bien sûr.

    « Je suis vraiment embêté de troubler ce moment d’intimité familial, votre vie après tout doit être si tragique; mais j’ai une affaire sûrement plus importante à régler en ces heures. »

    Comme un murmure audible de tous, un murmure dérangeant et persistant, il fixait tour à tour son regard bleu d’une froideur pourtant brûlante, sur l’une et l’autre des deux sœurs. Son visage ne portait pas de trace du mépris qu’il ressentait, ni de colère, rien ne transparut d’autre qu’une ironie marquée sur son léger sourire qui tirait ses lèvres en une ligne mince. Aucune peur ne pouvait venir le troubler un tant soit peu, elles étaient deux et il était seul, mais pouvait-on comparer les pouvoirs de deux sorcières qui devaient parfois s’aider d’un vieux grimoire, à ceux d’un démon dont la présence était reconnue et crainte de tous depuis la naissance de la Terre même ? Le mal coulait dans la sève même du Monde, il ressortait partout, jusque dans l’esprit des gens pourtant reconnus comme les plus bons, et sains. Alors non, il ne craignait rien, il maitrisait la peur; il ne pouvait la ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Halliwell
    *Penelope Halliwell Lewis
    Admin;;Je mords !

avatar

Messages : 446
Points : 3582
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 21

On veut en savoir plus
Camp: Halliwell ;;; BIEN.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Ven 28 Aoû - 20:09

  • Penelope avait sa soeur dans ses bras, elle essaya de la réconforter. Elle avait mal pour elle mais cela faisait partit de son caractère. La Penelope était une fille comme ça. Ayant mal pour les autres ...Mais bon. On ne parlait pas d'elle mais de sa soeur. Certes la famille Halliwell était étrange. Mais de plus, les enfants de Phoebe et l'amour ne faisaient pas grands ménages. Elle, Penelope Halliwell était la seule mariée, Séréna n'avait plus son aAndrew car ce dernier était partit avec une autre laissant sa soeur seule et désemparée. Cependant, le plus surprenant était son autre soeur Chelsea Halliwell. Elle sortait avec un démon reniée son sang d'Halliwell pour un vulgaire démon. Valait mieux pour elle que Penelope ne l'apprenne pas sinon elle risquerait de passer un mauvais moment qu'elle se rappellerait toute sa vie. Mais pour le moment, Penelope était avec Séréna et elle ferait tout pour lui remonter le moral.

    A peine eut-elle le temps de finir de lui prodiguer son point de vue, que la jeune sorcière sursauta sur son siège. Elle avait entendu une voix qui lui était assez familière sans trop l'être. Compliqué tout ça. Mais non, c'était simple. Elle avait déjà entendu quelqu'un parler avec la voix quelques parts et à plusieurs reprises. Maintenant qu'elle avait besoin de savoir qui c'était, car peut-être elle était en danger, il lui était impossible de se rappeler. Quelle poisse ! Alors tout doucement, elle se retourna ne sachant pas à quoi elle allait être exposer. Il fallait l'avouer qu'elle était assez surprise de voir cet homme. Robert ... quelque chose ... Un satané démon qu'elle ne pouvait pas voir comme les autres d'ailleurs. Elle le fusilla du regard. Toujours à venir déranger dans les moments les plus intimes à croire qu'ils aimaient ça ! Elle se leva, laissant sa soeur, seule, dans le vaste canapé. La sorcière soutint son regard pendant un moment avant de lui répondre assez sarcastiquement :

    - Alors on ne te retiens pas !

_________________

    Lucas & Penelope.
    Que rien ne s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-return.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Ven 28 Aoû - 23:05

    La dernière phrase que Pénélope avait prononcé me fit l’effet d’une bombe, elle me demandait d’oublier la personne que j’avais le plus aimé dans ma vie, cette personne qui était tout pour moi, la personne qui m’avait fait tant de fois sourire, mon première amour. Je n’avais jamais trouvé une personne qui avait autant de sentiment pour moi, enfin c’est ce que je croyais car Andrew m’avait comme même abandonnée pour une pauvre sorcière ! Plus j’y pensais plus le sentiment de tristesse se transformait, la tristesse avait laissa sa place à la colère et à la vengeance. Bien sûr je n’allais rien dire à ma sœur, je suis persuadée qu’elle voudrait me convaincre d’oublié tout ça simplement. Je ne voulais pas oublier, et personne n’avait à oublier de la sorte. Andrew allait voir ce qu’il allait voir et je trouverais quelque chose pour qu’il admette qu’il m’aimait encore car à présent j’en étais sûre ; si j’avais tant de mal à tourner la page, je sais qu’il en est de même pour lui. Il est surement juste trop fier pour l’avouer, pour me l’avouer.

    J’allais répondre quelque chose à Pénélope, j’allais lui dire que je ne pouvais pas faire ça, que ce n’était pas aussi facile que ça en avait l’air ou encore plein d’autre truc que j’aurais pu dire si je n’avais pas un plan superbe qui bouillonné dans mon esprit, lorsqu’une voix raisonna. C’était une voix masculine, grave, forte, je ne l’avais jamais entendu au par avant. Je tourna rapidement la tête vers elle lorsque je vis un homme assis comme si de rien était sur le canapé en face de celui-ci où j’étais assise. Je me leva rapidement, je ne savais pas quoi faire sur le coup. Pénélope pris la parole et je dois dire que j’avais été plutôt impressionnée par sa réplique. J’allais presque sortir une vanne du genre « Ca c’est bien ma sœur ! » Mais je me retiens, il y avait un inconnu dans le salon de ma sœur et j’étais prête à parier que c’était un démon.

    « Tu as trois seconde pour partir d’ici. Sinon, tu risques de le regretter. »

    On était deux contres un. Si on devait se battre Pénélope et moi serions avantager, enfin tout dépendrais de la force de la créature qui se trouvait en face de nous. Il y avait toujours un doute qu’elle soit plus puissante que nous deux réunis. Mais on s’en ait toujours avant nous comme notre mère et nos tantes avant nous. Il n’y avait aucune raison valable pour que l’on perdre. On était des Halliwell oui ou non ? On faisait comme même partie de la plus grande famille de sorcière qui avait vu le jour jusqu’à présent. Mais si tout ça était vrai, pourquoi es que je me sentais aussi mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Dim 30 Aoû - 23:51

    Ces deux jeunes femmes étaient sûrement un modèle de courage et de perfection, on ne pouvait en dire autant des humains. C’était le genre de famille où la phrase « Vos parents doivent être fiers », revenait souvent. Serait-il si dur de penser qu’il en allait de même pour les Démons ? Bien que cela aille peut-être un peu plus loin que de la simple fierté parentale, appelons ça le respect du sang.

    « Alors on ne te retiens pas ! »

    Penelope; son sarcasme eut pour effet de plisser les lèvres de Rob en une ligne mince, légèrement tordue en coin, un vrai sourire sardonique digne de ce nom. Ne pas attaquer de front, ne pas apparaître pour se jeter sur elles, étrangement cela donnait souvent plus de chances de parvenir à un quelconque résultat. Comme si son inaction faisait naître le doute, et sa confiance en lui, l’aise qu’il semblait avoir alors qu’il était chez « ses ennemies », renforçait un certain sentiment d’invulnérabilité.

    « Tu as trois seconde pour partir d’ici. Sinon, tu risques de le regretter. »

    Séréna Halliwell, savait-elle donc qui il était ? Il ne savait si Penelope lui en avait un jour parlé, elles devaient selon l’histoire, avoir déjà rencontrées tant de démons, alors un de plus un de moins, Penelope jugeait sûrement celui-ci comme n’importe quel autre. Avec un petit soupir, l’air las de celui qui s’attendait déjà à cet accueil, il vrilla son regard givrant sur Séréna.

    « Et si tu me donnais le joli petit livre qui tombe en poussière dans ton grenier, dans trois secondes je serais parti, et vous n’aurez rien. C’est une promesse, murmura-t-il. »

    Sa dernière phrase avait une douceur meurtrière, pour être exact. Il ne bougeait pas du fauteuil bien que les deux sœurs étaient debout en face de lui. D’un geste nonchalant, il passa un main distraite dans ses cheveux cuivrés et son regard bleu glissa vers Penelope. Elle avait l’air d’une mère effarouchée prête à l’étrangler à l’instant. Pourtant, n’avait-elle jamais aucun regret lorsqu’elle commettait l’acte d’effacer quelqu’un ? Ces sorcières étaient vraiment bizarre.

    « Penelope, susurra-t-il d’un air conspirateur, tu ne voudrais pas qu’il arrive de mal à ta sœur non ? Que choisirais-tu entre elle et un vieux livre ? Ce serait un compromis. »

    Un sourire plana sur ses lèvres, le sourire de quelqu’un qui sait que rien ne peut résister face à lui. De quelqu’un qui peut se relever d’une défaite, pour reprendre avec plus de force la prochaine fois. Il ne doutait pas un instant de tomber dans une faille, d’être mortellement touché par une des sœurs. Ce n’était pas un humain à la vie fugace et fuyante, il ne fallait pas l’oublier. Elles n'avaient connus que trop de facilité, il était peut-être temps qu'elles remettent en question la sûreté de leur victoire; avoir le dessus ne serait pas toujours aussi facile que pour leur mère.
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Halliwell
    *Penelope Halliwell Lewis
    Admin;;Je mords !

avatar

Messages : 446
Points : 3582
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 21

On veut en savoir plus
Camp: Halliwell ;;; BIEN.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Lun 31 Aoû - 11:07

  • Ce démon était tombé vraiment au mauvais moment parce que Penelope et Séréna était en pleine discution sur les garçons et plus particulièrement un. Andrew Wilson l'ex de Serena qui l'avait lâchement plaqué contre une moins que rien après la mort de leurs parents. Quel nul ! Penelope ne l'avait pas trop avant pour son arrogance mais alors là, c'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Elle n'avait qu'un conseil à donner à sa cadette : l'oublier ! Eh oui rien que cela. Même si c'était difficile, chose que Penelope comprenait, c'était la meilleure-solution.

    Alors qu'elle prodiguait des conseils à sa cadette, une saleté de démon arriva, chose qui avait le don de l'énerver au plus haut point. Elle le regarda fixement en écoutant son marché. Soit il tuait sa soeur devant ses yeux ou soit il s'emparait du livre de ombres. La jeune sorcière se demanda pourquoi il venait là et pas au manoir car le livre n'était qu'au manoir et n'en sortait jamais, ou alors que rarement mais pas aujourd'hui. Jamais il n'était venu chez Penelope. Elle ne savait que faire. Bien sûr, elle ne voulait pas perdre sa soeur mais elle savait se défendre et elle était persuadée qu'elle tuerait ce démon en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et le livre des ombres est la chose unique qui a traversé le temps depuis la nuit des temps, depuis que la lignée des Halliwell a des pouvoirs magiques. Alors son choix était vraiment difficile. Elle regarda sa soeur ne sachant que faire. Elle aurait put tuer ce démon maintenant et ne faire aucun choix en plus d'être débarrasser d'un démon. Mais elle ne pouvait c'était comme-ci quelque chose l'empêchait. Alors la sorcière lui lança un regard noir, glacial qui représentait vraiment toute la haine qu'elle avait pour lui et pour ses semblables. Ensuite, son regard ce porta sur sa cadette. Elle guetta sa moindre réaction pour pouvoir agir. Elle eut soudain une pensée pour Chelsea et fut heureuse de se trouver avec son autre soeur car Chelsea et elle se n'étaient pas une grande histoire d'amour même si elle était soeur. Et si Chelsea était là, elles se sauraient disputer devant ce démon qui ne lui était pas inconnu. Enfin rien de bien pour leurs affaires.

_________________

    Lucas & Penelope.
    Que rien ne s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-return.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   Dim 6 Sep - 2:12

    J’avais envi de crier, c’était dingue, on ne pouvait jamais être tranquille ! Pourquoi es qu’à chaque fois que je croyais que la situation ne pouvait pas être pire, elle empiré de nouveau. On ne pouvait pas dire que j’étais très chanceuse en se moment. J’avais eu le droit à tous les coups tordu que cet idiot destin pouvait trouver contre moi, enfin j’en avais l’impression du moins. Pour une fois que je me confiais à quelqu’un, il fallait qu’un démon sorte de nulle part pour nous voler le livre des ombres. Comme je le savais ? C’était simple, pourquoi les démons s’attaquaient aux Halliwell ? La plus part du temps c’était pour le libre des ombres, mais il arrivait que les créatures veulent seulement nous tuer. Seulement… Je commençais à me faire peur à parler comme ça.

    « Et si tu me donnais le joli petit livre qui tombe en poussière dans ton grenier, dans trois secondes je serais parti, et vous n’aurez rien. C’est une promesse.»

    Qu’es que je disais ? J’aurais du parier. Cependant quelque chose me chiffonné, pourquoi ce démon venait nous attaquer ici ? Il aurait pu simplement partir au Manoir et voler le livre des ombres, ça aurait été plus simple pour lui vu qu’il n’y aurait personne pour l’en empêcher. Je commençais à croire que la créature démonique préférait nous tuer, et non pas nous voler. C’était plus logique après tout, mais il devait être bien sûr de lui pour s’attaquer à deux sorcières à la fois, ou vraiment puissantes. Dans les deux cas je sentais que cette histoire n’allait pas finir rapidement, ça allait surement être une longue, longue histoire. Et j’étais prête à parier que j’allais finir blessée, ou morte. Après tout avec la poisse que j’avais en ce moment, rien ne m’étonné. Même pas un monstre dans le salon de ma sœur.

    « Penelope, tu ne voudrais pas qu’il arrive de mal à ta sœur non ? Que choisirais-tu entre elle et un vieux livre ? Ce serait un compromis. »

    Le premier mot de cette phrase me fit sursauter, comme ça Pénélope connaissait le démon, je me demandais bien pourquoi et comment ils s’étaient rencontré. Je devrais penser à lui poser la question après cet affrontement. Du moins si on ne finissait pas à l’hôpital ou à douze pieds sous terre. J’étais tellement surprise qui j’avais presque oublié de faire attention au reste de la phrase. Le démon faisait un marché avec ma sœur, ma vie contre le livre des ombres. Je vis Pénélope me lancer des regards inquiets, elle ne semblait pas être prête à répondre quoi que ce soit. Je me sentais vraiment vexée qu’elle réagisse de la sorte. Elle ne devait pas se sentir aussi protectrice envers moi ! Je savais me défendre aussi bien qu’elle, du coup je savais quoi faire. Je serra mes poings et je les relâchais rapidement vers le démon. A ce moment là il ne fit plus un pas, on aurait pu penser qu’il était mort. Je savais que plus la créature démoniaque n’était puissante, moins mes pouvoirs étaient efficaces. Je lançais un regard furieux contre ma sœur.

    « Pénélope ! Arrête d’hésiter comme ça ! On ne va pas lui donner le livre et il ne tuera personne. »


    J’espérais que Pénélope allait faire quelque chose, car je sentais que mes pouvoirs allaient se dissiper dans quelques minutes et si je n’avais pas l’aide de ma sœur on risquait d’y passer toutes deux…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il suffit de regarder vers la lumière [pv: S. Halliwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quartiers Résidentiels :: Madison avenue :: 111 avenue Madison, résidence des Lewis. -