La descendance des soeurs Halliwell est là.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Every you, Every me » With Chelsea H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Every you, Every me » With Chelsea H.   Lun 31 Aoû - 12:23


    La journée était bien avancée, il était dans les seize heures pour être exact. Le ciel était clair, sans nuage, et l’humeur général était au beau fixe. Rob avait tourné dans la ville, dans ses pensées pour ne pas changer. De toute manière, qu’avait-il d’autre à faire si ce n’est penser, prévoir, réfléchir, éclaircir, etc. ? Il aurait souhaité rencontrer quelqu’un, quelqu’un de normal, vous savez ces gens qui ne sont pas concernés par la magie, qui vivent une vie tranquille, avec leur famille, leurs amis, leurs histoires futiles et leur scolarité qu’ils voient comme la chose la plus épuisante de leur vie. Sa vie à lui était jalonné de problèmes, de devoirs - en quelque sorte, et de gens qui souvent lui en voulaient à mort. Vous avez le droit de penser qu’il le méritait, mais personnellement cela commençait un peu à devenir lassant. Les méchants des histoires, ne mourraient-ils pas toujours, et cela juste au profit de quelque chose qui se fanerait finalement bien vite ? Mais là c’était se mettre à prévoir sa fin comme dans les contes de fée, et leurs existences à San Francisco, étaient loin d’en être ainsi.

    Son regard se posa sur le café un peu plus loin dans la rue où il se trouvait. Rob choisit de s’arrêter ici, histoire de combler un peu le temps libre dont il disposait peut-être beaucoup plus que ce qu’il n’aurait voulu. Le Starbuck coffee était à moitié rempli, pas de foule insoutenable, ou de bruits incessants. Il n’eut pas à attendre deux minutes qu’un jeune homme en tablier vert, l’air fatigué de ceux qui ont fait nuit blanche, lui demanda ce qu’il voulait. Un bref instant plus tard, il revenait un café moka à la main, qu’il lui donna en lui souhaitant machinalement une bonne journée. S’installant à une table libre près de la vitre, son regard insondable balayait la rue au dehors, sans pour autant qu’il la voit réellement. Il lui fallut un moment pour s’apercevoir qu’il fixait une parfaite inconnue qui le regardait d’un air charmeur, et légèrement suspicieux. Rob détourna la tête pour observer les gens qui arrivaient et commandaient leur café, tout en buvant lentement le sien. Il était étrange parfois de saisir des peurs d‘autrui, chose qu’il faisait parfois inconsciemment, qu’il ne pensait pas possible. Mais beaucoup étaient assez semblables, peurs fort matérielle, mais surtout peurs de perdre des proches, famille, amis, amours. La porte s’ouvrit à nouveau et son regard distrait fit la navette jusqu’à la nouvelle arrivante.
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Halliwell

avatar

Messages : 144
Points : 3442
Date d'inscription : 08/08/2009

On veut en savoir plus
Camp: Le Bien, bien que celui que j'aime, fait partit, du mal.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Lun 31 Aoû - 13:00

  • 16h00, l'heure parfaite pour un goûter en famille, entre soeur, entre cousines, l'heure parfaite pour régler tous les petits conflit de la journée, l'heure parfaite pour un démon d'essayer de prendre le livre des ombres. Mais franchement, Chelsea n'avait pas la tête à parler avec Pénélope, qui venait de venir au manoir pour voir Séréna et pas elle, de toute façon. Ses relations avec ses soeurs étaient plus ou moins tendus, étranges. Avec Séréna il leur arrivait de discuter comme deux soeurs, de partager, d'être à l'écoute de l'autre. Avec Pénélope, rien de tout ça n'est jamais arrivé et ce n'est pas prêt de commencer, les deux jeunes fmemes n'ont pas du tout le même état d'esprit, peut être à cause de leur différence d'âge. Elle ne réagisse jamais pareil et quand un problème se pose, ne se sert pas les coudes comme le font les autres, on ne peut pas appeler ça une vie de famille. Avec ses cousins et cousines c'était différent et pareil à la fois, cela dépendait des personnes, avec une famille aussi nombreuses que celle des Halliwell il y a forcément des gens avec qui on s'entend et d'autre avec qui on ne s'entend pas. Et si on ne s'entend avec personne, c'est sans doute qu'on a un problème.

    Au lieu de rester sagement au manoir en attendant que quelqun vienne lui parler, elle partit se promener dans la rue, là ou personne n'allait venir la déranger en lui disant qu'elle était une sorcière ou en lui rappelant qu'a ce moment précis, elle aurait dut être entrain de surveiller le livre des ombres, pour voir si aucun démons, complétement fou, essayer de venir le voler. Chelsea n'y voyait aucun intéret étend donné qu'il était protéger contre le mal, mais on ne lui demandais pas son avis, et elle savait qu'elle aurait du rester sagement assise dans le canapé du grenier, fixant encore et encore le livre, ce qui ne servait, à rien. Maintenant qu'une nouvelle source avait été élu, la famille Halliwell passait de plus en plus de temps sur ses gardes et gardait par la même occasion l'oeil sur le livre, car il faut le rappeler tout ce que les démons veulent c'est ce foutu bouqin qu'ils suffiraient de donner pour que tout le monde soit tranquille. Sauf que, comme le lui rappelle gentiment ses soeurs, le mal l'emporterai, les démons reigneraient sur le monde et Blablabla. Puis son regard s'arrêta sur le café qu'elle venait de passer, elle revint sur ses pas, en croyant légèrement être devenu folle à force de le voir partout, n'empèche qu'il était bien là, Robert, assis sur une chaise, entrain de boire un café, comme tous les autres humains qui s'y trouvaient et comme cette femme qui le reluquai, pas discrètement du tout. Chelsea entra alors dans le café, en s'approchant de la table ou Rob' buvait tranquillement.

_________________
  • Le coeur à des raisons,
    Que la raison,
    Ignore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Lun 31 Aoû - 14:24

    La silhouette élancée de la jeune femme qui était entrée, était la plus familière qui soit à ses yeux. Cela n’aurait peut-être pas dû l’être, si tout avait été à sa place en ce monde de bien, et de mal. Leurs regards se croisèrent dès qu’elle entra, Chelsea avait dû le repérer de dehors. Elle vint vers lui, et Rob leva la tête vers elle, un sourire naissant au coin des lèvres. Avant de faire quoique ce soit, il tourna la tête et évalua rapidement les gens autour d’eux. Il ne pouvait se permettre une erreur qui compromettrait Chelsea. Son comportement, le fait qu’elle vienne vers lui, indiquait donc qu’elle était là seule et qu’il n’avait pas à faire semblant de ne pas la connaître, ou quelque chose dans ce genre. Il se leva, sa chaise recula en émettant un faible chuintement sur le sol. D’un geste il dégagea le front de Chelsea d’une mèche, avec une tendresse qui dénotait de son physique, et de sa race sans nul doute, mais là on savait tous que rien n’était en ordre. Alors autant ne pas s’attarder sur la question de l’anormalité des scènes qu’ils partageaient, sachant que cela ne ferait qu’accroitre le sentiment d’impasse de Rob.

    « On se promène seule ? Murmura-t-il. Ce n’est pas très prudent par les temps qui court. »

    L’humour de sa dernière phrase n’était sûrement compréhensible que par eux deux, vu qu’il était un des dangers principal de sa vie actuelle. Rob se pencha pour écarter la chaise face à lui, sa joue frôlant l’épaule de Chelsea, puis il se redressa, toujours face à elle. Ce n’était jamais prudent comme comportement, que de se voir ici dans un lieu public, assez fréquenté de plus. Mais dans tous les cas, il pourrait toujours faire croire que Chelsea ne savait rien de lui, dans le pire des cas où la grande sœur de la demoiselle débarquerait. Après un dernier regard, on ne sait jamais il serait aussi mal si quelqu’un qu’il connaissait se trouvait dans les parages, il amena le visage de Chelsea près du sien et l’embrassa doucement. Il était incroyable à quel point la jeune femme exerçait une attraction sur Rob, quand il la voyait ses moments de doutes, ses hésitations sur ce qu’il devrait faire, se dissipaient. Après l’avoir embrassé il lui indiqua la chaise qu’il avait tiré en face de lui d’un geste de la tête. Son demi-sourire, absent ces derniers temps, retrouvait sa place sur les lèvres fines du démon. Ce n’était pas pour ne pas lui aller, il n’y avait rien d’hostile dans ce qu’il dégageait, contrairement à d’autres jours. Se rasseyant lui-même, il poussa son café devant la jeune femme, il n’avait bu qu’une once du liquide chaud.

    « Tu en veux ? A moins que tu ne veuilles autre chose que du moka. »

    La tête posé dans sa main, le coude sur la table, il la regardait d’un air doux et légèrement inquiet, bien qu’il soit dur de décoder un regard. Vu ainsi ils ressemblaient sûrement à un couple d’étudiant assez banal, en dehors du fait que Chelsea attirait beaucoup de regard masculin à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Halliwell

avatar

Messages : 144
Points : 3442
Date d'inscription : 08/08/2009

On veut en savoir plus
Camp: Le Bien, bien que celui que j'aime, fait partit, du mal.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Lun 31 Aoû - 17:27

  • Oui, elle était venu seule, en même temps avec qui pouvait elle aller se alader dans la rue ? Personne n'aurait vraiment pu lui convenir. En voyant Rob' et en sachant qu'elle n'était avec personne et qu'ils n'étaient donc pas obligé de ce cacher ou de faire comme ci ils ne c'étaient jamais vu, un sourire se dessina sur les lèvres de Chelsea, un sourire qui voulait tout dire, elle était heureuse de le voir, tout simplement, même si, elle savait qu'il y avait toujours des riques à croisaient une des personnes de sa nombreuses famille. Quand il lui replaça une de ses mèches rebels, Chelsea le regarda dans les yeux, elleavait du mal à croire que c'était un démon qui se trouvait devant elle, un homme qui passe son temps à tuer des innoncents comme dise ses soeurs, il était tellement doux...tendre..elle avait du mal à l'imaginer entrain de tuer quelqun, et il faut l'admettre elle essayait d'enlevait cette pensées de son esprit.

    - Non, je ne suis pas prudente, murmura t'elle, j'aime le danger.

    Et à ce moment là, elle disait vrai, elle n'avait pas peur d'allait affronter des démons en tout genre, même si parfois elle était totalement inconsciente, alors, oui, on pouvait dire qu'elle aimer le danger, de toute façon être amoureuse d'un démon, n'es pas un danger assez important ? En embrassant Rob', Chelsea avait toujours ce frisson qui la parcourait de tous son long, passant ses bras autour de son coup et l'embrassant à son tour, Chelsea le regarda avec des yeux plein de malice.

    - Ca non plus, ce n'est pas très prudent.

    Le lachant, elle s'assit sur la chaise enface de celle de Rob', c'est vrai que vus ainsi, il paraissait être un couple tout à fait normal, se trouvant par surprise dans un café, des lycéens, profitant de leur vie à fond, se dirait certain. Mais sous cette angle se cachait une bien autre vérité qu'aucun humain ne pouvait deviné en ce jour.

    - Non, ça va, j'aime bien et je n'ai pas vraiment soif de toute façon.

    Sur ces mots elle but une gorgée du café chaud que venait de lui tendre Rob, Chelsea ne voyait même pas quand un autre mec la regardait, elle n'y prétais pas attention, à ce moment elle portait toute son attention sur l'homme qui se trouvait en face d'elle.

_________________
  • Le coeur à des raisons,
    Que la raison,
    Ignore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Lun 31 Aoû - 18:32

    Bien que Chelsea ne voyait pas les regards que la gente masculine pouvait lui jeter, Rob en était conscient. Quand il lui arrivait de regarder ailleurs que le visage de la jeune femme, il ne pouvait s’empêcher de récolter des regards, ou de voir certains se retourner de façon flagrante. Il n’y avait pas de trace de jalousie là-dedans, non loin de là, c’était les autres hommes qui auraient eu le droit d’être jaloux de lui, mais c’était agaçant. Bien que quelque part cela confortait son idée que Chelsea était bien plus attirante que n’importe qui. Du moins avant elle n’avait-il jamais été attiré par quelqu’un d’autre, si ce n’est une légère attention à cause d’un physique, jamais trop rien de plus. Mais un démon n’est pas toujours meurtrier, sanguinaire et sans cœur. Sa faiblesse, c’était Chelsea, et c’était ce qu’il pouvait le moins bien défendre. Un instant, alors qu’il observait son visage considéré par lui sans défaut, il se prit à penser comme souvent, qu’il serait tellement mieux pour elle s’il n’existait pas. Si il n’avait pas cherché à la revoir. Alors elle ne se serait jamais attaché à lui, aurait continué sa vie de sorcière chasseuse de démons. Que se passerait-il si un jour elle se retrouvait confronté à Robert et sa sœur, avec ses deux sœur, Séréna et Penelope ?

    « Chelsea.. Pourquoi donc t’encombres-tu d’un mauvais tel que moi ? Je ne t’apportes que des ennuis… »

    Le ton de sa voix était bas, comme un murmure. Son visage était sérieux, il était concentré et le fond de ses yeux semblaient troublés, douloureux. Bien entendu il n’envisageait pas sa vie, aussi courte qu’elle fut, sans elle. Mais elle, les sorcières étaient bien plus proches des humains que les démons, et ses sentiments devaient sûrement être plus léger; N’aurait-elle pas tôt fait de s’éprendre de quelqu’un d’autre ? Il n’en savait rien. Il savait juste les risques qu’elle prenait, pour lui qui n’était rien d’autre qu’un « mauvais » après tout. Personne ne voudrait de lui dans la famille de Chelsea, et il peinait toujours à croire que Chelsea elle-même pouvait réellement l’aimer, tenir à lui, alors qu’elle avait du tuer déjà nombres de démons, et qu’elle était censé le considérer comme un tueur sans âme. Il se pencha au-dessus de la table croisant cette fois ses bras, la regardant d’un air torturé qui transparaissait sur la courbe de ses sourcils, dans ses yeux et ses lèvres serrées, inconsciemment. Si elle lui disait de partir, que ferait-il ? Il n’en savait rien, et égoïstement il souhaitait qu’elle ne le dise jamais, tout en le souhaitant car ainsi elle serait sûrement plus protégé. Un dilemme comme un autre, qui s’ajoutait à tout ce que cette relation impliquait.

    « J’aimerais tellement pouvoir t’être utile à quoique ce soit plutôt que d’être un poids pour toi… »

    A l’image de lui-même ses paroles vibraient d’une espèce de tension. Du bout de ses longs doigts pâles il effleura la joue de Chelsea, puis suivit du bout de l’index la marque de sa mâchoire. Il connaissait déjà chaque trait de ce visage par cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Halliwell

avatar

Messages : 144
Points : 3442
Date d'inscription : 08/08/2009

On veut en savoir plus
Camp: Le Bien, bien que celui que j'aime, fait partit, du mal.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Lun 31 Aoû - 19:28

  • Chelsea trouvait souvent que Rob' exagérait en trouvant que son visage était sans défaut, il était loin de l'être et avant de le rencontrer, n'ayant personne dans sa vie, elle se rabaissait toujours par apport à ses deux soeurs. Par contre on ne pouvait pas en dire autant de Rob' souvent la jeune femme pensait que c'était impossible qu'un si bel homme existe sur cette terre, un rêve peut être, surtout à partir du moment où il sait interessé à elle. Pour sa part, avant lui, elle n'avait jamais vraient eu petit copain proprement dit, elle préférait se concentrai à la magie, à ses pouvoirs, enfin bref, elle pouvait être la fille modèle qui voulait s'occuper de ce que tout le monde voulait qu'elle s'occupe, une de ses soerus n'a jamais aimé la magie, bien que maintenant ça va beaucoup mieux, Chelsea, elle, là adopté, dès qu'elle eu son premier pouvoir. Quand elle entendit sa question, elle fut à la fois surprise et déconcerté, si elle voulait reprendre une vie normal, sans secret enver spersonne, il aurait suffit de lui dire de partir, vous savez, comme ces garces qui sortent avec un mec juste pour en avoir un de plus sur leur trophé. Mais la brunette n'a jamais été comme ça et elle n'allait pas l'être d'ici tôt, alors elle plongea dans le regard du jeune homme en répondant

    - Tu ne m'apportes pas d'ennuie, tu donnes un sens à ma vie, Rob, quand es ce que tu vas comprendre ça ?

    Elle avait prononcer cette phrase assez doucement, il savait très bien qu'elle n'allait pas lui rpéondre de partir, c'était peut être pour ça qu'il lui avez demander ça ou alors parce qu'il espérait qu'elle lui réponde "oui va y, dégage", mais evidemment, en lisant dans ses pensées, elle savait bien que ce n'était pas cette dernière option.

    - Ce n'est pas toi qui es un poids, c'est le fait de ne pouvoir parler à personne de notre relation, pour la première fois, je prouve que je peux garder un secret, même si ça ne m'enchante pas.

    Chelsea aurait voulut pouvoir le dire à ses soeurs, même si elle savait qu'elles ne comprendraient pas, enfin, surtout Pénélope, elle ne savait pas comment réagirais Serena. Avançant son visage vers celui de Rob, elle l'embrassa tendrement.

_________________
  • Le coeur à des raisons,
    Que la raison,
    Ignore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Mar 1 Sep - 1:29

    « Tu ne m'apportes pas d'ennuie, tu donnes un sens à ma vie, Rob, quand es ce que tu vas comprendre ça ? »

    Son regard était sincère, et Rob se serait perdu dans ses yeux gris bleu toute une vie s’il le pouvait. Rah si seulement elle ne s’était pas accaparé son esprit, si seulement elle n’était pas elle… Mais c’était toujours inutile de se dire ceci, il savait aussi qu’il devait remercier une quelconque force divine, qui l’ait fait rencontrer Chelsea. Encore une fois c’était la pire et la meilleure chose de sa vie.

    « Ce n'est pas toi qui es un poids, c'est le fait de ne pouvoir parler à personne de notre relation, pour la première fois, je prouve que je peux garder un secret, même si ça ne m'enchante pas. »

    Cette explication radoucit ses songes, et il lâcha un léger soupir, comme si il se forçait à oublier un poids. Autant ignorer ses troubles, après tout, Chelsea comptait tant à ses yeux, leurs moments ensembles dépassaient de loin les problèmes causés à tous deux. La jeune femme approcha son visage du sien pour l’embrasser. Rob attarda ses lèvres contre celles de Chelsea, passant sa main dans sa chevelure brune. Gardant son visage près du sien, il eut un sourire légèrement amusé.

    « Depuis quand es-tu brune dis moi ? »

    Chelsea un jour, lui avait dit qu’elle aurait préféré être brune comme ses sœurs, ainsi elle avait dû céder à son envie de cheveux chocolat. Rob l’avait vaguement remarqué à son arrivé, mais son esprit encombré l’avait mis dans un coin un moment. Dans tous les cas cela lui allait autant que ses cheveux blonds. Rob laissa glisser sa main jusque dans la nuque de Chelsea, et il déposa un baiser sur ce petit coin de peau au bas creux de son oreille, là où s’arrêtait la mâchoire.

    « Désolé de t’embêter de mes inquiétudes incessantes, mais j’aimerais tellement que ta vie soit parfaite. »

    Il murmurait, vu que ses paroles venaient presque tout contre l’oreille de la jeune femme. Si Chelsea n’était pas passé devant le café, si elle ne l’avait pas vu, il aurait sûrement passé une journée morne et lassante. Désormais il lui semblait que cette journée serait plus longue, chaque instant se prolongeant autrement que ces longues heures vides où les minutes coulaient comme de l’eau. Ses sourcils eurent un léger froncement; dans les familles comme celle de Chelsea il y avait sûrement des espèces d’habitudes, vous savez les « repas de famille » des choses de ce genre. Mais il préférait qu’elle n’en fut pas, il était tellement mieux de l’avoir à ses côtés, même si c'était un certain égoïsme là encore.
Revenir en haut Aller en bas
Chelsea Halliwell

avatar

Messages : 144
Points : 3442
Date d'inscription : 08/08/2009

On veut en savoir plus
Camp: Le Bien, bien que celui que j'aime, fait partit, du mal.
Pouvoirs :
Your Life:

MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   Mar 1 Sep - 11:57

  • Quand il lui demanda depuis quand elle était brune, Chelsea eu un sourire amusée, ça ne faisait pas vraiment longtemps, elle c'était teint en brune, car étend la seule blonde entre ses soeurs, elle trouvait qu'elle faisait un peu 'tache', même si ça pouvait être aussi un avantage d'être différencier. Mais elle n'avait jamais vraiment aimé cette fifférence et avait toujours envié ses soeurs pour leur chevaux chocolat. Alors, ils suffisaient de les teindre, Phoebe, sa mère, n'avait jamais voulu, elle disait que ses cheveux blonds était bien plus beau que ceux de ses soeurs, peut être, juste pour qu'elle garde sa couleur naturel, mais maintenant qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait, elle n'avait pas vraiment hésiter.

    - Ca fait quelques jours, ça te plait ?

    Le fait, même si la couleur de cheveux n'était vraiment pas le plus important, que Rob' pouvait la trouver belle, cela la rassurait, personne à part des personnes de sa famille ne lui avait dit qu'elle était mignonne, du coup, elle ne le savait pas et se rabaissait constament, en même temps, étant entouré de beauté comme ses soeurs, elle ne pouvait pas vraiment faire autrement...

    - En ce moment, elle est parfaite.

    Finalement, la jeune fille avait bien fait de passer devant le café, ce n'était pas son intention au départ et si elle ne l'avait pas pu à travers la vitre elle serait retourné sagement au manoir, pour aller voir ses soeurs. La jeune femme posa ses mains celles de Rob' lui caressant ses doigts parfait tout en le regardant.

    - Et toi, avec ta soeur, ça va ?

    Chelsea savait qu'avec Maéna, ce n'était pas vraiment la joie, déjà, elle se doutait de quelque chose et puis elle passait son temps à tuer, à croire qu'elle n'avait que ça à faire, et en dehors de sa beauté, Chelsea ne lui trouvai aucun adjectifs plaisant.

_________________
  • Le coeur à des raisons,
    Que la raison,
    Ignore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Every you, Every me » With Chelsea H.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Every you, Every me » With Chelsea H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco :: Espace de détente :: Starbuck's coffee -